Toxine Botulique

L’intérêt de la toxine botulique de synthèse en médecine esthétique nous est apparu de manière fortuite. En effet, comme pour de nombreux médicaments, les propriétés « antirides » de cette substance se sont révélées dans les suites de son utilisation première en ophtalmologie. Des médecins canadiens avaient alors remarqué un effet intéressant, moins de rides chez les patients ayant reçu le traitement !

Des études cliniques furent alors menées, permettant de valider les résultats et de déterminer les doses de toxine botulique nécessaires au traitement des rides du haut du visage. Aussi, les différents tests permirent d’identifier une autre propriété : la capacité de réduire la transpiration excessive appelée hyperhydrose.

Depuis 1992, plusieurs centaines de milliers de personnes à travers le monde ont bénéficié d’injections à visée esthétique.

Le principe

La toxine botulique utilisée en médecine esthétique est la même que celle utilisée dans un but thérapeutique. Seul le dosage diffère, bien moindre en médecine esthétique.

Dans le cas du front par exemple et contrairement à la conception populaire, la toxine botulique permet de détendre le muscle et non pas de le tendre. En effet, la relaxation des muscles peauciers du front va ainsi réduire de manière significative les rides en surface. C’est le cas pour l’ensemble des rides d’expression.

Les zones à traiter

En médecine esthétique, la toxine botulique est généralement utilisée sur des zones spécifiques du visage présentant des rides d’expression. Ces rides s’impriment suite à la répétition des contractions de certains muscles peauciers. Chez une personne jeune, la peau retrouve son aspect lisse après chaque mouvement mais avec le temps, la peau perd de son élasticité. Il en résulte un creusement progressif des rides, qui deviendront visibles de manière permanente, créant ainsi une véritable cassure dans le derme.

3 zones principales peuvent être traitées par la toxine botulique :

3 zones principales peuvent être traitées par injections de toxine botulique :

  • les pattes d’oie : rides localisées au coin des yeux résultant des expressions du sourire ou du rire
  • les rides du lion : rides verticales situées entre les sourcils apparaissant lorsque l’on fronce les sourcils exprimant concentration, gravité et menace
  • les rides du front : rides horizontales provoquées par l’élévation des sourcils lorsque l’on écarquille les yeux pour exprimer une surprise

D’autres zones peuvent également être traitées par injection de toxine botulique :

  • les fines rides verticales sur les lèvres
  • les hyper-contractions de la région mentonnière favorisant l’apparition des plis d’amertume et donnant un aspect irrégulier de la peau sur la pointe du menton
  • les rides péri-nasales (bord du nez)
  • injection des muscles masseters pour traiter le bruxisme ou adoucir l’ovale du visage
  • les aisselles, dans le cadre d’un traitement de la transpiration excessive ou hyperhydrose
  • les tempes et la nuque comme traitement de fond des migraines

Le déroulement de la séance

Tout traitement est précédé d’une consultation au cours de laquelle le médecin effectue un examen précis du visage afin d’établir un diagnostic global et de juger de la pertinence d’une injection de toxine botulique. Les injections ne doivent pas perturber les expressions de votre visage et au contraire rétablir une harmonie globale du visage.

Le traitement commence toujours par un nettoyage soigneux et une bonne antisepsie de la zone à traiter. Ensuite, à l’aide d’un marqueur dermatologique, le médecin dessine le plan de traitement sous forme de points.

Le protocole

Les injections sont réalisées à l’aide de seringues à aiguilles très fines et donc peu douloureuses. Elles se font dans les muscles peauciers, à quelques millimètres de profondeur. Le médecin injecte plusieurs points répartis sur l’ensemble des muscles de la zone à traiter. Les rides horizontales du front nécessitent une dizaine de points d’injection tandis que les rides de la patte d’oie n’en nécessitent que de 3 à 5 de chaque côté.

Les précautions post-traitement sont simples, ne pas pratiquer d’activité physique pendant 24 heures, ne pas incliner la tête pendant 4 heures, éviter sauna et hammam pendant 3 jours. Ces précautions permettent d’éviter la diffusion de la toxine et la maintenir à l’endroit précis de l’injection.

L’entretien et la durée des résultats

Un délai de 4 à 6 jours est nécessaire pour que la toxine commence à agir, l’effet maximal étant à 2 semaines. Les effets sont alors évidents : lissage des traits, ouverture des yeux, lift de la queue du sourcil.

Le visage paraît plus jeune, le teint s’illumine, le stress et la fatigue disparaissent.

Les effets de la toxine s’estompent après 4 à 6 mois. Il existe des variations individuelles importantes.

Pour un effet optimal, il convient de prévoir 2 à 3 séances par année.

Les effets indésirables possibles

S’il existe des risques et des effets secondaires pour l’utilisation de toxine botulique en médecine esthétique, ils restent extrêmement rares et toujours réversibles.

Les effets indésirables pouvant parfois s’observer :

  • gonflement autour des yeux (rapidement résolutif)
  • maux de tête (céphalées) 2 à 3 jours
  • contractions musculaires involontaires durant quelques jours
  • rougeurs et ecchymoses
  • chute de la paupière, ptôsis de manière exceptionnelle

Les contre-indications

  • grossesse
  • allaitement
  • pathologie neuro-musculaire

La prise d’anticoagulants, anti inflammatoires ou aspirine et tout autre médicament doit être signalée à votre médecin.

L’avis du Dr Dauvillaire

La toxine botulique reste LE traitement des rides d’expression du haut du visage.

Aucune autre technique de médecine esthétique ne permet à la fois de relever la queue du sourcil, gommer les rides d’expression et ouvrir le regard.

Nous recommandons la toxine botulique pour traiter les rides mais également à titre préventif dès 30 ans.

La reprise des activités est immédiate à l’exception des activités physiques pendant 24 heures.

L’injection de toxine botulique est un acte médical réservé à des médecins qualifiés.

Tarifs indicatifs

Consultation
Consultation médicale esthétique
100
Actes
Femme
Homme
1 zone
290
350
2 zones
450
490
3 zones
590
650
Menton (si autre traitement)
Extra 80
Extra 80
Menton seul
150
150
Partie basse  du visage
Masseters de 450 à 850
Masseters de 450 à 850
Hyperhydrose axillaire
850
850

Liste de prix indicative et valable au 1 janvier 2018.

Tout traitement médical nécessite une consultation préalable. Un devis personnalisé pourra être établi à l’issue de cette consultation.

Restons En Contact

Pour être tenu(e) informé(e) de nos actualités et promotions, inscrivez-vous à notre newsletter.